Europe 1945-1965: Comparative and Transnational Approaches

Europe 1945-1965: Comparative and Transnational Approaches
University of Reading
29 October 2011
Deadline for registration: 20 October 2011

 

10h00-10h30: Registration/Coffee

10h30-10h40: Welcome and Introduction

10h40-11h15: Professor Pieter Lagrou, Université Libre de Bruxelles (Belgium): ‘The New World of 1945?’

11h15-12h45: Post war legacies

Chair: Jonathan Bell, University of Reading

  • Maxime Brébant, University of Reading : Prosecution of German war criminals in Europe after the Second World War: France, Belgium and the United-Kingdom
  • Declan O’Reilly, University of East Anglia : Subverting America Power: Switzerland, Interhandel and GAF Corporation, Two Decades in International Courts 1945-1965
  • Reeta Kangas, University of Kent : The Ghost of Hitler: The Memory of WWII in Pravda Cartoons

12h45-13h45: LUNCH

13h45-15h15: European Transnational Approaches of Decolonisation

Chair: Hilary Footitt, University of Reading

  • Duc Thuan Dao, University of Gießen (Germany) : German Legionnaires in the First Indochina War as Colonial Patrimony in German Democratic Republic’s propaganda
  • Joanna Warson, University of Portsmouth : France in Anglophone Africa: French policy and perceptions of Anglophone Africa from decolonisation to the post-colonial period
  • Laura Kottos, University of Reading : Integrating the Empire? Decolonisation and European integration in France, Belgium and the United Kingdom (1947-1957)

15h15-15h30: Coffee Break

15h30-16h30: Enlarging Europe? Assessing Europe’s values and identity

Chair : Alan Cromartie, University of Reading

  • Victor Fernandez Soriano, Université Libre de Belgique (Belgium) : The Community and the Dictators: Political Criteria and Southern Europe’s Integration into the EEC before ‘Transitions’
  • David Richardson, University of Birmingham : Between politics and the public: the anti-EEC campaign in the 1960s

16h30-17h00: Round Table and Conclusions: Professor Andrew Knapp, University of Reading

18h00. Conference Meal at Carluccio’s Restaurant (Italian Food). Pre-Booking required before the 20th October 2011.

Co-organisers: Maxime Brébant (m.brebant@pgr.reading.ac.uk) and Laura Kottos (l.m.l.kottos@pgr.reading.ac.uk)

Please Register to PostwarEuropeuor@gmail.com before the 20th October 2011. Attendance is free but registration is essential. Lunch will be provided but the cost of the conference meal will not be met by the University of Reading.

How to find us?

Location: Whiteknights Campus, Old Whiteknights House, G09 Seminar Room, University of Reading
Website:    http://postwareuropeuor.wordpress.com/

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts

Dag Hammarskjöld, the United Nations, and the End of Empire

Dag Hammarskjöld, the United Nations, and the End of Empire

London

2 September 2011

 

The Institute of Commonwealth Studies, School of Advanced Study, University of London, The Dag Hammarskjöld Foundation, Uppsala and The United Nations Association Westminster Branch will hold a one-day conference on Dag Hammarskjöld, the United Nations, and the End of Empire at the University of London Senate House on Friday 2 September 2011, to mark the 50th anniversary of UN Secretary-General Dag Hammarskjöld »s death. Convenors: Dr Mandy Banton and Dr Susan Williams

Please return all registration forms to Troy Rutt at troy.rutt@sas.ac.uk

Venue: The Chancellor »s Hall, Senate House, University of London

Website: http://commonwealth.sas.ac.uk/events/conferences/dagh.html

9.30 – Tea/Coffee and Registration

9.45 – Welcome and introduction

Professor Philip Murphy, Director of the Institute of Commonwealth Studies, Dr Henning Melber, Director of the Dag Hammarskjöld Foundation David Wardrop, Chairman, United Nations Association, Westminster Branch

10.00 – Session I: Global Power Shifts (Chair: David Wardrop, Chairman, UNA Westminster Branch)

  • Professor Wm. Roger Louis, CBE, Kerr Professor of English History and Culture and Director of British Studies at the University of Texas at Austin, « Hammarskjöld, the United Nations, and the Middle East »
  • Dr Asahiko Hanzawa, Faculty of International Studies, Meiji Gakuin University, Tokyo, « An invisible surrender: the United Nations and the end of the British empire »
  • Professor David Anderson, Professor of African Politics and Fellow of St Cross College, Oxford, « The Cold War in Africa »

11.30 – Coffee

11.40 – Session II: Reviewing the Past (Chair: Dr Sarah Stockwell, Senior Lecturer in Imperial and Commonwealth History, King’s College London)

  • Dr Benjamin Zachariah, Reader in South Asian History, University of Sheffield, « The place of the United Nations in Indian foreign policy thinking »
  • Ludo De Witte, Brussels, author of De Moord op Lumumba, 1999 [published in English as The Assassination of Lumumba, 2001], « Belgium, the Congo, and the assassination of Patrice Lumumba »
  • Baron Hurd of Westwell, CH, CBE, PC, diplomat, historian and former British Secretary of State for Foreign Affairs, «  »A Ringside View », a personal flavour of seeing and working with Dag Hammarskjold »

1.10 – Sandwich lunch
2.00 – Session III: Oral and Documentary Historical Sources (Chair: Dr Marion Wallace, African Curator, British Library)

  • Declan Power, security and defence journalist, Dublin, « The use of oral history to uncover the voices of Irish peacekeepers in the Congo »
  • Hans Kristian Simensen, Gothenburg, Secretary to the Scandinavian Committee of the Bibliotheca Alexandrina, « Ndola, 18 September 1961: from witness statements to the official reports. More questions »
  • Dr Edward Hampshire, Principal Records Specialist, Diplomatic and Colonial, The National Archives of the UK, « The British official record »

3.30 – Tea

3.45 – Session IV: The United Nations and the Legacy of Dag Hammarskjöld (Chair: Professor Philip Murphy, Institute of Commonwealth Studies)

  • James-Emmanuel Wanki, Irish Aid Anna Lindh Research Fellow, Centre for Peace and Development Studies, University of Limerick, « Disarming war, arming peace: The Congo Crisis, Dag Hammarskjöld »s legacy and the future role of MONUC in the Democratic Republic of the Congo »
  • Professor Manuel Fröhlich, Professor of Political Science, Friedrich-Schiller-University, Jena, « The Hammarskjöld Tradition and Global Leadership »
  • Dr Henning Melber, Executive Director, Dag Hammarskjöld Foundation, Uppsala, « Dag Hammarskjöld, the United Nations and Africa »

5.30 – Wine reception and launch of Who Killed Hammarskjöld? The UN, the Cold War and White Supremacy in Africa by Susan Williams, published by Hurst, September 2011

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts

Nehru et la décolonisation française

Damien Camenen soutiendra sa thèse de doctorat  intitulée

«Nehru et la décolonisation française»

le mercredi 19 octobre 2011 à 14h00. Directeur de thèse : Jacques Weber. Lieu : Université de Nantes, Chemin de la Censive du tertre, Bâtiment Tertre, Salle du Conseil.

Renseignements : http://www.crhia.univ-nantes.fr/

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts

Décolonisation et monde communiste

Décolonisation et Monde communiste : l’exemple de la Guerre d’Algérie

2e semestre 2012, Dijon

Date limite de réponse : non précisée

 

La décolonisation est devenue un thème récurrent dans la recherche historique sur le XXe siècle. Les aspects internationaux ont souvent été évoqués – mais curieusement peu traités dans les études spécifiques. Or, les anciennes colonies, et donc futurs États, ont été un enjeu à la fois économique, mais surtout politique dans le contexte de la guerre froide. Si certaines études s’occupent de l’intégration des États issus de la décolonisation dans l’un des blocs – occidental ou «socialiste» -, il n’y a que très peu d’études sur la rivalité des deux blocs pendant le processus même de la décolonisation afin d’intégrer ces futurs États dans son propre camp. L’unique possibilité pour ces États de ne pas être accaparés semblait être l’adhésion au mouvement des «non-alignés» – aussi mal vue par l’un comme par l’autre bloc.

L’Algérie est un exemple complexe de ce processus, ne serait-ce que par sa lutte armée pour l’indépendance. Cette guerre qui à l’époque ne disait pas son nom a impliqué l’«Occident» comme l’«Orient» – jusqu’à la Chine – militairement (armement du FLN par la Tchécoslovaquie, transport des armes aussi par des entreprises ouest-allemandes et la Yougoslavie), politiquement (position de la France dont l’Algérie était un département), idéologiquement (le FLN était-il comparable au Viet-Minh – et quid du PCA?), économiquement (richesses de l’Algérie en minerais).

Que le monde «socialiste» fût particulièrement intéressé par cette lutte pour l’indépendance (depuis quand?) semble évident, mais les travaux sur cette partie de la problématique sont rares. Ce colloque ambitionne de susciter des recherches dans ce sens et de faire le point des recherches existantes. Les axes de recherche sont formulés ci-dessous sous forme de questions ouvertes.

L’Union soviétique et son rôle dirigeant face à l’Algérie en guerre

L’URSS est souvent présentée comme ayant distribué les tâches – mais quelles tâches? La seule qui soit assez clairement définie incombe à la Tchécoslovaquie : fournir des armes. Le rôle de la RDA est certes d’accueillir des réfugiés politiques et des étudiants et de les former/formater pour le futur État algérien. Mais la RDA a un intérêt propre : sa propre reconnaissance pour contrer la «doctrine Hallstein» de la RFA et cet intérêt détermine toutes ses actions. Où commence le rôle «directeur» de l’URSS et où trouve-t-il ses limites? (Demandés pour une contribution : Thomas Gomart et Evgenia Obychkina)

Les «démocraties populaires» et leurs actions envers l’Algérie en guerre

  • CS(S)R et FLN (Petr Fidek/Prague et Martin Pavlik/Wasserburg)
  • Le rôle d’un pays «non-aligné» : la Yougoslavie (Vojislav Pavlovic/Belgrad)
  • Recherche sur la Roumanie : Traïan Sandu (Paris III)
  • Manquent : Pologne, Bulgarie, Hongrie, éventuellement Albanie ET Chine

L’analyse des forces sur place : FLN vs. PCA?

L’engagement de l’URSS est assez tardif, donc celui des pays «socialistes» également. Quel rôle la difficulté de cerner le FLN joue-t- elle dans cette hésitation? Le PCA a-t-il influencé cette analyse? L’a-t- on surestimé? Y a-t-il une influence du PCF sur l’analyse des «démocraties populaires» (la fameuse théorie de l’Algérie en tant que «nation en formation» de Maurice Thorez)? (Proposition de contribution : Kamel Kateb)

Le rôle de la France dans la stratégie soviétique

Quel est l’impact de l’argumentaire de la France et de son attitude en Algérie au niveau international, en particulier dans les «démocraties populaires»?

Le rôle de la Chine

La Chine a – selon les rapports des services militaires sur place – participé massivement à l’armement et à la formation de l’ALN – et surtout ses leaders. Est-ce une conséquence des tensions entre URSS et Chine à partir de la fin des années 1950 ou y a-t-il une stratégie propre de la Chine envers l’Algérie et par là à d’autres pays africains issus de la décolonisation?

En 2012, l’Algérie fêtera les 50 ans de son indépendance. La conférence doit contribuer à éclairer le rôle des États «socialistes» lors de la lutte pour cette indépendance. L’Algérie a connu, après 1962, un système pseudo-socialiste, mais l’un des premiers pays qui a été reconnu par le nouvel État était la RFA, capitaliste…

Fritz Taubert, Professeur à l’Université de Bourgogne UFR Langues et Communication (fritz.taubert@orange.fr)

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts

European Journal of East Asian Studies (9/2, décembre 2010)

European Journal of East Asian Studies, vol. 9, no. 2, décembre 2010

Christopher E. Goscha et Vatthana Pholsena,  «The Experience of War Four Sino-Indochinese Perspectives», p. 189-200

Christopher E. Goscha,  «’Hell in a Very Small Place’: Cold War and Decolonisation in the Assault on the Vietnamese Body at Dien Bien Phu», p. 201-224.

François Guillemot,  «Autopsy of a Massacre On a Political Purge in the Early Days of the Indochina War (Nam Bo 1947)», p. 225-266.

Vatthana Pholsena,  «Life under Bombing in Southeastern Laos (1964-1973) through the Accounts of Survivors in Sepon», p. 267-290.

Christian Henriot, «A Neighbourhood under Storm Zhabei and Shanghai Wars», p. 291-320.

Nicholas Khoo, «Revisiting the Termination of the Sino-Vietnamese Alliance, 1975-1979», p. 321-362.

Maiike Okano-Heijmans, «Troubled Neighbours: Japan’s Negative Economic Diplomacy Towards North Korea», p. 363-394.

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts