La construction et l’instrumentalisation de l’idée nationale pendant le régime communiste de Roumanie (1948-1971)

M. Petru Rusu soutiendra sa thèse de doctorat (cotutelle Université de Paris 4/ Babes-Bolyai) sur le sujet suivant :

La construction et l’instrumentalisation de l’idée nationale pendant le régime communiste de Roumanie (1948-1971)

mardi 13 novembre 2012 à 14h00 à l’Université de Babes-Bolyai, Roumanie

En présence du jury :

  • M. BARRAT (PARIS 2)
  • M. BLED (PARIS 4)
  • M. CIPAIANU (B. Bolyai)
  • M. GRANDHOMME (Strasbourg)
  • M. SUCIU (Ac. Roum.)
  • M. TARAV (B. Bolyai)

Résumé :

La perception de la communauté humaine construite par l’écrivain Ayn Rand intégrait le principe selon lequel une culture ne peut exister sans un courant permanent des idées, sans les «esprits indépendants» pour le soutenir, vu que l’être humain a impérativement besoin d’un espace de référence, une vision globale de l’existence – quelque rudimentaire qu’elle soit, en assurant les repères de la conscience sociale, en argumentant le bien et le mal, en justifiant les actions et un code de valeurs intrinsèques.

Cette prémisse génère les hypothèses de recherche de notre thèse, le palier épistémique général visant à identifier la grille fonctionnelle inhérente au régime totalitaire/marxiste-léniniste de Roumanie, impliquée dans la structuration du milieu intellectuel et dans l’inculcation d’une nouvelle identité nationale référentielle et adaptée aux principes idéologiques.

En ce sens, les interrogations de base proposent un sujet peu étudié dans l’historiographie relative au contexte politique et culturel d’après la Seconde Guerre Mondiale : y-avait-il un discours identitaire créé dans l’espace de recherche, intrinsèque dans la «nouvelle culture socialiste» construite par l’idéologie communiste? La différenciation du discours schématique officiel, caractérisé par une simplicité intelligible pour les masses «prolétariennes», a-t-elle donné au discours théorique sur l’idée de nation (nationalisme, spécificité de la communauté nationale et traditions culturelles) les fonctions d’extension/application des prémisses idéologiques définitoires? Les normes du milieu intellectuel, déterminées par les effets totalitaires et destructeurs de la «dictature du prolétariat», mises en contraste avec les valeurs culturelles et scientifiques des régimes libres et démocratiques, ont mis en oeuvre un modèle de comportement qui dépend des intérêts politiques du parti-État.

Ainsi, notre thèse reconstruira-t-elle le cadre institutionnel pour l a création du discours national-identitaire, analysera les étapes de formation et les thèmes récurrents, les modèles de transformation conceptuelle des phrases clés extraites de la pléthore du phénomène national rendra la relation des acteurs impliqués dans l’établissement de l’identité nationale.

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts

Le cinéma roumain dans la période communiste

VASILE, Aurélia, Le cinéma roumain dans la période communiste. Représentations de l’histoire nationale, Bucurest: Editura Universitatii din Bucuresti, 2011, 580 p.

 

 

Présentation de l’éditeur :

Ce livre est issu d’une thèse de doctorat en cotutelle entre l’Université de Bourgogne et l’Université de Bucarest et soutenue à Dijon en 2011. Il porte sur le film de reconstitution historique réalisé en Roumanie pendant la période communiste et vise à analyser les enjeux politiques et culturels de la mise en scène du passé national.

La compréhension de cette problématique passe d’abord par la mise en évidence des différentes logiques qui ont présidé l’action étatique à l’égard de la culture et en particulier de la cinématographie tout au long de la période communiste. L’auteur envisage d’analyser les conditions économiques, politiques et idéologiques de la production cinématographique, les directives concernant la thématique générale et l’orientation que le parti tente d’imprégner au cinéma. Dans un second temps, cette étude tente de restituer les processus socioculturels qui ont donné naissance aux films historiques. L’auteur cherche à comprendre la conception interne de chaque œuvre, les forces sociales qui se mettent en route, les positions idéologiques du parti, des artistes, des bureaucrates ou des historiens, les mécanismes de prise de décision.

Enfin, le troisième niveau d’analyse s’intéresse au décryptage du film, en tant que produit artistique complexe dans le but de dégager les significations politiques ou culturelles de la mise en scène du passé.

Aurélia Vasile est docteur en histoire de l’Université de Bourgogne et de l’Université de Bucarest. Elle est chercheur associé au CHCSC (centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines).

Lien vers présentation et table des matières

guerre-froide

Le carnet de recherches «Autour du système de guerre froide» accompagne le séminaire du même nom organisé dans le cadre de l'UMR IRICE par Jenny Raflik et Émilia Robin Hivert.

More Posts