UMR IRICE

UMR IRICE, Paris

L’unité mixte de recherche IRICE (Identités, Relations Internationales et Construction de l’Europe) a été créée en 2002 entre les universités Paris 1, Paris 3, Paris IV, Cergy-Pontoise, et le CNRS. Son activité se développe autour de six axes de recherche :

  • Axe 1 : Civilisations, relations, constructions en Europe aux XIXe et XXe siècles. Responsables : Gérard BOSSUAT (UMR IRICE, Cergy-Pontoise), Éric BUSSIÈRE (UMR IRICE, Paris IV), Olivier FORCADE (UMR IRICE, Paris IV), Catherine HOREL (UMR IRICE, CNRS), Antoine MARÈS (UMR IRICE, Paris I), Gérard RAULET (UMR IRICE, Paris IV), Georges-Henri SOUTOU (UMR IRICE, Paris IV).
  • Axe 2 : Relations et regards croisés Est-Ouest à l’intérieur de l’Europe depuis 1945. Responsables : Georges-Henri SOUTOU (UMR IRICE, Paris IV), Marie-Pierre REY (UMR IRICE, Paris I), Antoine MARÈS (UMR IRICE, Paris I), Élisabeth DU RÉAU (Paris III, enseignant-chercheur associée à l’UMR IRICE)
  • Axe 3 : L’Europe et les Autres. Responsables : Robert FRANK (UMR IRICE, Paris I), Hugues TERTRAIS (UMR IRICE, Paris I)
  • Axe 4 : Démocraties, violences et identités en Europe occidentale dans le second XXe siècle. Responsables : Geneviève DREYFUS-ARMAND (chercheuse associée à l’UMR IRICE, directrice de la BDIC), Marie-Françoise LÉVY (UMR IRICE, CNRS), Michelle ZANCARINI (chercheuse associée à l’UMR IRICE, professeur à l’IUFM de Lyon)
  • Axe 5 : Entreprise, État et nouveaux espaces stratégiques de l’Europe contemporaines : énergie, matières premières, information et mobilité. Responsables : Alain BELTRAN (UMR IRICE, CNRS), Pascal GRISET (UMR IRICE, Paris IV)
  • Axe 6 : Traces de guerre, réparations et enjeux de réconciliation, en Europe et dans le monde. Responsables : Annette WIEVIORKA (UMR IRICE, CNRS), Corine DEFRANCE (UMR IRICE, CNRS), Fabrice VIRGILI (UMR IRICE, CNRS), Eva WEIL (Psychanalyste)

Pour en savoir plus : http://irice.univ-paris1.fr/


Emilia Robin

Histoire de la guerre froide, humanités numériques, linux, médiation scientifique

More Posts

Publié par

Emilia Robin

Histoire de la guerre froide, humanités numériques, linux, médiation scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *