La société française dans la guerre froide

«La société française dans la guerre froide»

Jeudi-samedi 3-5 mars 2011

Fontainebleau/Paris

Ces journées sont organisées par les Archives nationales en partenariat avec l’Institut d’histoire du temps présent. Cette manifestation réunira historiens français et étrangers sur le thème des sociétés de la Guerre froide, en commençant par l’exemple de la France, avant d’élargir le débat vers d’autres horizons, comme le proposera une discussion le 5 mars matin. Elle se déroulera dans les locaux des Archives nationales, à Fontainebleau le 3 mars et à Paris les 4 et 5 mars.

Ces journées d’études sont gratuites et accessibles sur inscription auprès de noelle.berger@culture.gouv.fr (nombre de places limité, merci de préciser au moment de votre inscription si vous souhaitez participer à tout ou partie de ces journées). La restauration sous la forme d’un buffet gratuit est assurée le 3 mars sur le site de Fontainebleau.

3 MARS : ARCHIVES NATIONALES À FONTAINEBLEAU

9h00 : Départ de la Porte d’Orléans, Paris XIVe, au pied de la statue du Général Leclerc (RDV impératif 10 minutes avant)

10h00-10h15 : accueil et introduction par Sylvie Le Clech, directrice scientifique des Archives nationales de Fontainebleau

Les acteurs : organisations politiques et institutions

Présidence de Serge Wolikow, professeur à l’université de Bourgogne.  Discutant : Jean Vigreux, professeur à l’université de Franche-Comté.

  • 10h15-10h35 : Le PCF (Roger Martelli, Fondation Copernic)
  • 10h35-10h55 : La SFIO (Gilles Morin, Institut d’histoire du temps présent)
  • 10h55-11h15 : Le couple Thorez, les rapports au groupe dirigeant (Annette Wieviorka, IRICE, Paris 1, CNRS)
  • 11h15-11h35 : De Gaulle et la guerre froide (Maurice Vaïsse, Institut d’études politiques de Paris, Centre d’études des relations internationales)
  • 11h35-11h55 : Les droites non gaullistes (Olivier Dard, université Paul Verlaine, Metz)
  • 11h55-12h15 : Armée et nation sous la IVe République (colonel Guelton, Service historique de l’armée de terre)

12h15-13h00 : questions-réponses

13h00-14h15 : déjeuner pris en commun dans le restaurant des Archives nationales à Fontainebleau

14h20-15h00 : les moyens de la recherche

Présidence de Sylvie Le Clech. Discutant : Christian Oppetit, Archives nationales.

Une discussion sur les moyens de la recherche, partira d’un point sur les sources et l’action en matière de collecte, traitement et valorisation aux Archives départementales de Seine-saintDenis et aux Archives nationales à Fontainebleau. Pour les Archives nationales à Fontainebleau : Damien Richard. Pour les Archives départementales de Seine-saint-Denis : Guillaume Nahon.

  • 15h- 15h20 : La France dans l’OTAN, l’OTAN en France, 1949-1966 (Jenny Raflik, université de Cergy-Pontoise, CICC/UMR IRICE)
  • 15h25-15h45 : Le Rassemblement Démocratique Révolutionnaire, une entreprise politique impossible (Bastien Amiel, groupe d’analyse politique, université de Paris-Ouest-La Défense)

15h50-16h30 : Questions-réponses

16h45 : retour en car vers Paris (arrivée prévue, 17h45)

4 MARS : ARCHIVES NATIONALES, PARIS

9h00-9h10 : accueil et introduction par Isabelle Neuschwander, directrice des Archives nationales

Les pratiques sociales de la guerre froide «vue d’en bas»

Présidence de J.-J. Becker, Paris-Ouest-La Défense. Deux discutants : Michel Pigenet (Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Paris 1, CNRS), sur la problématique; Robert Mencherini (UMR Telemme-MMSH Aix-en-Provence), sur les sources.

  • 9h10-9h30 : Mémoire scolaire et historiographie de la Guerre froide (Philippe Buton, université de Reims-Institut d’histoire du temps présent)
  • 9h30-9h50 : Existe-t-il un ordinaire de Guerre froide? (Michel Hastings, Institut d’Études Politiques de Lille – Institut d’histoire du temps présent)
  • 9h50-10h10 : Syndicalisme et syndicalistes (Michel Dreyfus, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, CNRS, Paris 1)
  • 10h10-10h30 : Les associations de déportés, résistants et internés (Patricia Gillet, Archives nationales, Paris)
  • 10h30-10h50 : Élus et questions de toponymie pendant la Guerre froide.  L’exemple de la Marne, 1944-1968 (Xavier Desbrosse, Institut d’histoire du temps présent)
  • 10h50-11h10 : Signification des jumelages (Hélène Chaubin, Institut d’histoire du temps présent)
  • 11h10-11h30 : Georges Albertini et les réseaux anticommunistes de la Guerre froide (Pierre Rigoulot, directeur de l’Institut d’histoire sociale)
  • 11h30-11h50 : Survivre à la menace, la protection des civils en guerre moderne (Isabelle Miclot, université de Paris-Ouest-La Défense, Institut d’histoire du temps présent)

11h50-12h30 : questions-réponses

12h30-14h00 : déjeuner libre

Imaginaires et cultures de guerre froide

La présidence est confiée à Pascal Ory, professeur à la Sorbonne (Paris 1). Le discutant est Christian Ingrao, directeur de l’Institut d’histoire du temps présent.

  • 14h00-14h15 : introduction par Christian Ingrao
  • 14h15-14h35 : Le champ politique communiste pendant la Guerre froide, le discours (Bernard Pudal, université de Paris-Ouest-La Défense-CNRS Paris VIII)
  • 14h40-15h00 : Revisiter l’histoire à l’aune de la guerre froide, 1949, Oradour (Pascal Plas, Musée d’Oradour-Institut d’histoire du temps présent)
  • 15h05-15h25 : Ce soir en France (Alexandre Courban, université de Bourgogne)
  • 15h30-15h50 : L’affrontement entre RDA et RFA sur la scène du théâtre des nations (Christian Wenkel, Institut d’études politiques de Paris-université de Münich)
  • 15h55-16h15 : France-URSS, une association de diffusion de la culture soviétique à l’heure de la Guerre froide, 1947-1953 : l’exemple du cinéma (Pauline Gallinari, universités de Paris 1-Paris VIII)
  • 16h20-16h40 : Cinéma et politique en France pendant la Guerre froide (Fabrice Montebello, université de Metz)
  • 16h45-17h05 : L’architecture de la Guerre froide (Danièle Voldman, Centre d’histoire sociale du XXe siècle-université de Paris 1)

17h10-17h30 : questions-réponses, annonce de l’exposition «Fichés» des Archives nationales à compter des Journées européennes du patrimoine 2011

5 MARS, ARCHIVES NATIONALES À PARIS :

DISCUSSION AUTOUR DE GRANDS TÉMOINS

10h00-12h00 : deux parties, introduites et conclues par Marie-Pierre Rey. Se joignent à Marie-Pierre Rey, comme discutants, Charles Keckskemeti (secrétaire général honoraire du Conseil international des archives) et Stefan Martens (directeur adjoint de l’Institut historique allemand de Paris). Première partie :

  • Stéphane Martens pour la Guerre froide en Allemagne
  • Frédéric Saillot, historien, sur les regards croisés dans la presse polonaise et française au cours de l’année 1956
  • Léopoldo Nuti et Renato Moro, de l’université de Rome, sur les anticommunismes
  • Sous réserve, un chercheur anglais et un chercheur allemand.

Deuxième partie : les mêmes participants, et un élargissement à Arno Mayer, professeur émérite à l’université de Princeton, grand témoins des rapports entre les historiens européens et américains.

Lieux :

  • Archives nationales-Fontainebleau, 2 rue des Archives, 77300 Fontainebleau
  • Archives nationales-Paris, Hôtel de Rohan, 87 rue Vieille-du-Temple, 75003 Paris

Renseignements : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/anparis, http://www.ihtp.cnrs.fr/spip.php%3Farticle1048&lang=fr.html


Emilia Robin

Chercheuse associée à l'UMR SIRICE. Violons d'Ingres : guerre froide, médiation scientifique, logiciels libres

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Malko Russie dit :

    Merci pour ces infos mais je suis passé à côté, dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search