Carnet de recherches «Poussières d’empire»

«Le carnet de recherche «Poussières d’empire» est dédié à l’analyse des anciennes villes fermées du complexe militaro-industriel soviétique de Dubna, Baïkonour et Sébastopol. Il s’agit d’abord d’une analyse géopolitique sur la mutation des territoires de puissance autrefois dédiés à la puissance soviétique, et aujourd’hui maintenus comme lieux de la puissance russe. Ce carnet prend donc le parti de considérer ces anciennes villes fermées comme des « laboratoires géopolitiques » permettant de mieux saisir les mutations de légitimité qui voient le jour après la chute de l’URSS.»

Ouvert en décembre 2010, il propose des articles fouillés et illustrés sur la géographie, l’organisation, la vie quotidienne, les rapports de pouvoir, etc., dans ces villes fermées, objets de nombreux fantasmes occidentaux.

Lien : http://villesfermees.hypotheses.org/


Emilia Robin

Histoire de la guerre froide, humanités numériques, linux, médiation scientifique

More Posts

Publié par

Emilia Robin

Histoire de la guerre froide, humanités numériques, linux, médiation scientifique

Une réflexion sur « Carnet de recherches «Poussières d’empire» »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *